lundi 4 décembre 2017

❛Repère❜ Meilleurs vœux 2018 à toutes et tous ! • Appoggiature ne vous oublie pas...


APPOGGIATURE observe une pause - à l'évidence de très longue durée - depuis exactement quatre années. Sa dernière chronique à avoir été publiée, ci-dessous, est celle des DANAÏDES d'Antonio SALIERI, à VERSAILLES, le 27 novembre 2013.

J'y avais alors entendu en version de concert (et ai rendu compte avec le plus grand enthousiasme) une réalisation d'un niveau tout à fait superlatif.

Elle était due aux bons soins et aux grands talents de toutes les équipes et artistes impliqués : PALAZZETTO BRU ZANE, CENTRE DE MUSIQUE BAROQUE & OPÉRA ROYAL DE VERSAILLES, CHÂTEAU DE VERSAILLES SPECTACLES, PAGES & CHANTRES DE VERSAILLES, LES AGRÉMENS & GUY VAN WAAS, SOLISTES & CHORISTES...

Voilà, reconnaissons-le, une belle manière de tirer son chapeau, et de tourner une page dans la vie personnelle d'un chroniqueur indépendant. Ainsi va le microcosme dénommé "blogosphère".

Aujourd'hui, certains articles parmi les plus anciens peuvent souffrir de "liens morts", de "vidéos fantômes" ; quelques clichés ou vignettes ont disparu de leur côté dans les imprévisibles limbes numériques. Mais je n'ai pas le moyen, et surtout pas le temps d'y porter remède. Acceptez toutes mes excuses pour ces désagréments de pagination et de lecture.

Philip GLASS, Robert WILSON : EINSTEIN ON THE BEACH, 1° scène du Jugement - © Théâtre du Châtelet 2014
Je présente à mes fidèles lectrices et lecteurs mes meilleurs vœux pour le millésime qui s'approche. Vœux musicaux et lyriques, s'il en fut... que j'illustre ci-dessus  par une scène de l'une des plus belles productions d'opéra parisiennes de ces dernières décennies - sans exagération aucune de ma part !

APPOGGIATURE aurait en effet aimé se voir offrir l'opportunité de rendre compte de ce magnifique EINSTEIN ON THE BEACH, de Philip GLASS et Robert WILSON 2014. Je l'avais fait, avec tout mon cœur, au sujet d'une autre pépite de la musique "maximaliste", NIXON IN CHINA de John ADAMS ! Ou bien du chef d'œuvre de l'opéra américain du XX° siècle, STREET SCENE de Kurt WEILL.

Chers mélomanes internautes... et chers musiciens, éditeurs... intermédiaires de presse ou attachés de communication, vous professionnels sans qui rien n'aurait vu le jour : APPOGGIATURE ne vous oublie pas. Peut-être n'est-ce qu'un au revoir ?

Vous pouvez continuer de me lire dans les deux excellentes revues collectives que j'ai décidé de rejoindre, BaroquiadeS et Clic Musique !
MANTET, Roussillon (Pyrénées Orientales), FRANCE  - © Jacques DUFFOURG-MÜLLER

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire